Gaston : un nouvel agent d’accueil de votre restaurant

Deux jeunes entrepreneurs ont mis au point pour les restaurateurs un robot de « chat » appelé Gaston. Son rôle : répondre à leur place sur leur compte Facebook aux demandes de réservation et aux questions simples.

Pour permettre aux restaurateurs de rester concentrés sur leur cœur de métier (accueil des clients en salle, le service, cuisine…), Tristan Fradet et Nicolas Sayer, deux jeunes diplômés d’HEC, dont l’un a enrichi son cursus au sein de l’Ecole Hôtelière de Lausanne, ont créé pour eux le chatbot Gaston.

Agent conversationnel intelligent, basé sur Facebook Messenger, Gaston (une référence à la célèbre chanson de Nino Ferrer, NDLR ?) a pour vocation de répondre, en lieu et place des restaurateurs, aux demandes de réservation des clients mais aussi à leurs questions du type : Qu’est-ce que vous proposez au menu ce midi ? Avez-vous des plats végétaliens ? A combien faites-vous le menu enfant ? Jusqu’à quelle heure servez-vous le soir ? Etes-vous ouvert le lundi de Pâques ? C’est quoi le poisson du jour ?

Gaston, un petit robot multilingue qui vous fait gagner du temps

Accessible sur la page Facebook du restaurant, Gaston est bluffant : les clients ont vraiment l’impression de converser avec le personnel, voire le patron ! Et pour cause, il est très bien renseigné sur les habitudes et les menus du restaurant, il auto-apprend au fil du temps, et quand il ne sait pas répondre, il alerte ses deux créateurs, qui prennent le relais. Bilingue français-anglais, Gaston répond dans la langue dans laquelle on lui écrit. Pour les restaurateurs, c’est autant de temps en moins perdu au téléphone ou sur la boite mails pour enregistrer des réservations ou répondre à des questions qui sont presque toujours les mêmes. Et ce mode d’interaction est en outre totalement adopté par les nouvelles générations : il attire donc une nouvelle cible. Quand aux générations habituées du téléphone, il leur offre une possibilité de contact supplémentaire, appréciable en dehors des heures d’ouverture du restaurant.

Gaston est également capable de mémoriser dans une base de données les contacts qu’il a eu. Et s’ils se sont concrétisés par une venue au restaurant, deux semaines après, Gaston leur envoie un message de remerciement. Il peut aussi réengager ultérieurement la conversation, à la demande du restaurateur, pour proposer à ces contacts la nouvelle carte ou des promotions, les incitant ainsi à réserver de nouveau.

Rien à installer et pas de rétro-commission sur les réservations

Contrairement aux applications de réservation qui s’intègrent souvent de façon complexe sur les sites internet, Gaston ne nécessite aucune installation. Seule contrainte pour le restaurant : remplir au moment de l’abonnement, un questionnaire complet pour transmettre un maximum d’informations, de type horaires, menus, plats, et assurer régulièrement sa mise à jour. L’abonnement à Gaston est aujourd’hui de 20 euros par mois, à comparer par exemple, aux deux euros de retenue par tête que pratique le site La Fourchette. Attention toutefois : Gaston n’est pas concurrent des sites de réservation en ligne. Ces derniers ont en effet pour véritable objectif d’accroître la visibilité sur le restaurant via des algorithmes de référencement. Celui de Gaston se mesure seulement en gains de temps et en satisfaction des clients grâce à sa disponibilité permanente, à l’immédiateté et à la justesse de ses réponses à leurs questions.

Gaston : fiche signalétique

  • Identité : Agent conversationnel intelligent
  • Mission : « Chatter » sur la page Facebook des restaurants pour prendre les réservations, répondre aux questions, proposer des promotions
  • Coût pour le restaurateur : Gratuit
  • Points forts : Ne s’installe pas, se débrouille quand il ne sait pas répondre, auto-apprend, se rappelle de tous les clients qui l’ont contacté
  • Adresse : hellogaston.fr

Pour en savoir plus sur les chatbots:

www.lesechos.fr – Comment les salesbot vont disrupter la relation commerciale

PrécédentSuivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend