MOOC : la nouvelle recette pour se former gratuitement et en ligne

Apparus sur internet, les MOOC offrent des formations généralement gratuites, à suivre selon le rythme choisi par le « stagiaire ». Côté restauration, quelques MOOC pionniers ont déjà fait leur apparition. Et l’offre tend à s’étoffer.

Le MOOC ou Massive Open Online Courses (En français : Formation en ligne ouverte à tous) est né dans les universités américaines d’Havard et du Massachusetts. Il s’agissait alors de cours magistraux filmés et enrichis, accessibles gratuitement en ligne à toute personne dans le monde souhaitant suivre un enseignement prestigieux… en anglais. Depuis, nombre d’universités, d’écoles ou d’organismes de formation proposent leurs MOOC, dans différentes langues et en intégrant une dimension ludique à leur formation.

Dans son principe, le MOOC permet de se former à la carte, sans prérequis de qualification et gratuitement, même si certains sont payants ou exigent un niveau d’étude minimal. Le MOOC est donc bien adapté à des personnes qui travaillent ou souhaitent se former à leur rythme, en curieux ou en professionnel, ou qui ne sont pas à l’aise avec le système éducatif traditionnel.

Certains MOOC sont diplômants et reconnus, et permettent une vraie reconversion professionnelle, d’autres ne proposent qu’une attestation de suivi. En France, le MOOC s’est institutionnalisé dès 2013, avec la création par le ministère de l’Enseignement supérieur d’une plateforme de formation numérique : France Université Numérique ou FUN, qui propose près de 300 cours issus d’une centaine d’établissements d’enseignement supérieur. Mais si les restaurateurs peuvent y trouver quelques cours intéressants en droit du travail (rédaction de contrats), en comptabilité, en langues étrangères, ou encore en gestion d’entreprise ou en marchés publics, aucune offre disponible actuellement ne les cible directement.

MOOC spécial restauration : l’AFPA et Ferrandi seuls au menu… pour l’instant

Dans le domaine pur de la restauration, les MOOC sont encore rares. Ceux lancés par l’AFPA début 2016 ont pourtant séduit 30.000 inscrits dès la première édition. Au total, 100.000 internautes les ont suivis dans 54 pays. Seul problème, de taille, ils ne sont accessibles que dans le cadre de sessions suivant un calendrier strict : ainsi, le MOOC 101 « techniques de base en cuisine », destiné aux débutants et d’une durée de 3 semaines, n’a été ouvert qu’en février puis en novembre 2016. Fort du succès rencontré, l’AFPA a lancé un second MOOC de « perfectionnement en pâtisserie », avec une première session sur décembre-janvier 2017. Ces deux MOOC rouvriront leurs inscriptions à la rentrée scolaire 2017, avec un troisième en préparation sur les thèmes des « modes de cuisson des viandes et poissons et sur les vins en accompagnement ». Ils ont également été déclinés en 67 vidéos en accès libre sur Youtube, et de deux books téléchargeables sur le site mooc.afpa.fr.

De son côté, l’école française de gastronomie Ferrandi a également conçu deux MOOC sous forme de sessions : Le premier de design culinaire en 2015 et un second sur le thème des tendances culinaires, avec une première session en mars 2017. D’autres serait en préparation.

MOOC : Demandez le menu !

  • MOOC veut dire Massive Open Online Courses. En français : Formation en ligne ouverte à tous
  • En principe : gratuit, à la carte, sans prérequis. Mais ils existent des MOOC payants et certains suivent un calendrier strict.
  • Avantages : des formations de qualité, parfois diplômantes, données par des équipes pédagogiques issues du monde du travail et/ou de grands organismes de formation.
  • Dans la restauration : 4 MOOC gratuits mais non accessibles en continu (AFPA et Ferrandi)
  • Une plateforme gérée par l’Etat : FUN (France Université Numérique) – www.fun-mooc.fr
PrécédentSuivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend