Additions payées par les mobiles : on n’arrête pas le progrès !

La France comptera 10 millions d’adeptes du paiement par mobile en 2021, selon l’analyste de données de marché eMarketer. Un usage qui vaut aussi pour les additions au restaurant. Vous avez dit pratique ?

Parce que les téléphones mobiles sont de plus en plus puissants et de plus en plus intelligents, il est désormais possible de les utiliser comme moyen de paiement, notamment pour payer l’addition au restaurant. On parle alors de m-paiement. Bien sûr, pour que les clients de son établissement puissent user de cette facilité, le restaurateur doit intégrer les technologies nécessaires au niveau de son terminal de paiement et de son système de caisse !

Le paiement sans contact jusqu’à 30 euros

Le paiement sans contact n’est pas réservé à la carte bancaire (CB) : il est aussi possible avec un mobile, en utilisant la même technologie appelée NFC pour Near Field Communication, traduite communément en « communication en champ proche ». Une technologie bien expliquée par le Journal du net. Seule contrainte pour le restaurateur : s’équiper d’un terminal de paiement électronique sans contact (qui lit d’ailleurs aussi les CB de façon traditionnelle). Pour le client, c’est plus compliqué : il doit disposer d’un téléphone doté de la techno NFC et avoir installé sur celui-ci une application de m-paiement supportée par sa banque. Par exemple Paylib ou Google Pay (sur téléphones Androïd) ou encore Apple Pay ou Samsung Pay (pour les appareils de ces 2 marques). Pour le sans contact, l’addition ne doit pas dépasser 30 euros (même règle qu’avec la CB).

Le m-paiement avec identification jusqu’à 300 euros

Au-delà de 30 et jusqu’à 300 euros, les clients peuvent encore payer leur addition grâce à leur application mobile et par contact également, mais cette fois, il leur est demandé de s’identifier : une bonne garantie de sécurité pour le restaurateur. Selon son mobile, son application et sa banque, le client doit taper un code d’identification sur son mobile, comme il le ferait pour un paiement en ligne, ou s’identifier par biométrie : avec son pouce ou son visage.

Le m-paiement à table, sans déranger le serveur

Deux start-up françaises concurrentes vont encore plus loin aujourd’hui dans le m-paiement des additions avec leurs applications respectives : PayMytable et Billee Pay. Le principe est le même : le client équipé gratuitement de l’une ou l’autre de ces applis active son addition sur son mobile et la paye, allégeant ainsi les serveurs des allers retours qui leur incombent habituellement pour cette tâche. Sur sa caisse, le restaurateur est informé du bon déroulement du paiement. Contrainte toutefois, évidemment : il doit avoir intégré ces applications dans son système de caisse (Elles sont compatibles avec quasi-tous : Cashpad, ikentoo, Tiller, Zelty, Orchestra…) puis reverser un pourcentage de chaque transaction à la start-up. Ces applis offrent en outre d’autres atouts. Côté consommateur : réservation de tables auprès des restaurateurs « affiliés », partage de l’addition, etc. Côté restaurateur : être géolocalisé rapidement par des consommateurs éventuels donc gain en visibilité.

En résumé, parce qu’il fait gagner du temps en caisse comme en salle, le e-paiement est plutôt séduisant pour les restaurateurs. Et d’autant plus facile à adopter qu’un terminal de paiement sans contact suffit… ou presque !

Le m-paiement pour alléger la gestion des titres Ticket Restaurant

Le m-paiement facilite aussi, côté restaurateur, la prise en charge des titres déjeuner Ticket Restaurant : il n’a plus à les gérer sous forme papier puisque tout est alors dématérialisé. En effet, Edenred a signé des accords avec Google Pay, Apple Pay, Samsung Pay et Mastercard pour permettre le paiement des additions par mobile, en titres Ticket Restaurant. Contrainte pour le restaurateur : avoir un terminal de paiement sans contact et être affilié à Ticket Restaurant. Le client doit quant à lui paramétrer l’usage de son application de m-paiement dans son espace myEdenred.

PrécédentSuivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend