La pizza Anti-Gaspi de Nadège

Après une première vie de graphiste diplômée de Corvisart en 1992, puis des Beaux-Arts en 1995, et primée au festival international des graphistes de Chaumont, Nadège Navassartian met aujourd’hui ses talents d’artiste au service d’une des meilleures pizzas du monde !

Sa reconversion débute en 2008 avec la création d’un bar ambulant servant des pâtes fraîches et des pizzas artisanales. Dès 2012, Nadège gagne le concours « Mondial della pizza France » dans la catégorie Innovation, puis installe son restaurant en dur à Fontenay aux Roses.

Et si la qualité de ses pizzas trouvait son origine dans le sens de l’éthique anti-gaspi de Nadège ? Nous le lui avons demandé.

Pourquoi avez-vous souhaité vous engager dans une démarche de lutte contre le gaspillage alimentaire ?

Cette démarche n’a pas été difficile à mettre en place car elle est en cohérence avec nos convictions et avec notre mode de vie.

Quelles sont les pratiques que vous avez mises en place ?

Nous mettons en application les volets éthiques de notre profession à tous les niveaux : les achats, notre environnement, nos relations clients et nos relations humaines en général…

A titre d’exemple, plutôt que céder à la facilité, et de nous approvisionner en quantités auprès de la grande distribution, nous préférons travailler des produits de saisons achetés chez des producteurs locaux. Nous évitons ainsi la surconsommation et cela ne coûte pas plus cher !

En application du principe qu’un bon déchet étant un déchet qui n’existe pas, nous n’avons pas besoin des services de récupération des invendus (de type Too Good To Go). En effet les restes sont cuisinés sur place pour le repas des équipes.

Pour aller plus loin dans la démarche, nous renvoyons certains contenants en bon état à nos fournisseurs pour réutilisation.

Avez-vous néanmoins rencontré des difficultés dans l’application de votre méthode ?

Nous devons faire preuve de conviction et de pédagogie pour expliquer pourquoi il nous arrive de ne pas satisfaire une demande. Si le produit n’est pas disponible au niveau de qualité attendu, nous ne cédons pas à la tentation du supermarché le plus proche en dernière minute…

Autre cas pratique : Certains clients sont très demandeurs de sodas de grande marque. A nous de savoir présenter – et vendre – leurs équivalents, produits de manière artisanale.

Il nous est même arrivé qu’une cliente renvoie son plat en cuisine car la tomate proposée était trop grosse et avait une peau irrégulière. C’était pourtant une tomate de producteur pleine de saveur. Cette cliente aurait sans doute préféré une tomate calibrée bien ronde et parfaite.

Une grande partie de notre mission consiste à informer et à expliquer notre démarche à nos clients avec l’espoir de faire changer attitudes et comportements !

Contact

Nadège NAVASSARTIAN de l’atelier des pâtes à Fontenay aux Roses : http://innovizza.fr/

Edenred et Framheim ont joint leurs efforts pour encourager la lutte contre le gaspillage alimentaire en lançant l’opération « Engagés anti-gaspi ». Edenred s’est engagé à offrir 100 labels anti-gaspi aux plus engagés d’entre eux, après validation de leur dossier par Framheim.

Testez ici votre éligibilité

PrécédentSuivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend