/* */

Le conseil anti-gaspi de mars : Économisez l’eau !

En bonne place dans notre série des « Conseils Anti-Gaspi », cet épisode sur la gestion de l’eau prend tout son sens à l’heure où l’on nous dit qu’elle pourrait devenir plus précieuse que le pétrole.

Pourquoi mieux gérer l’eau de son restaurant ?

L’eau est l’une des ressources les plus précieuses sur la planète, ressource dont chaque Français consomme, en moyenne, 148 litres par jour.

Chaque litre d’eau économisé dans son restaurant permet de réduire sa facture d’eau, sa facture d’énergie d’eau chaude, ainsi que le volume de produits et d’énergie dédiés au traitement et à la potabilité les eaux usées.

Vous pouvez donc agir de façon convergente pour l’environnement et en même temps pour la rentabilité de votre restaurant.

Comprendre et évaluer sa consommation d’eau

Pour améliorer la gestion et diminuer le gaspillage de l’eau dans son restaurant, il est important de connaitre et d’évaluer les consommations pour savoir où agir en priorité.

Identifiez avec votre personnel les lieux les plus consommateurs d’eau. Puis déterminez avec eux les moyens qui permettraient de réduire cette consommation. Ils seront ainsi informés et motivés pour participer de façon ludique à cette chasse au gaspi.

Les postes les plus à même d’être source de gaspillage d’eau sont les sanitaires, la plonge et le nettoyage.

Si vous avez une terrasse et des espaces verts, l’arrosage et le nettoyage consomment également beaucoup d’eau.

Réduire sa consommation d’eau

Il existe une multitude de solutions pour réduire la consommation d’eau dans les restaurants. Un mélange d’équipements et de bonnes habitudes sont essentiels pour éviter le gaspillage.

Cette liste vous permettra de faire des économies d’eau sans modifier profondément le mode de fonctionnement de votre restaurant :

  • Pour la robinetterie, installez ou changez les mousseurs pour économiser jusqu’à un tiers de la consommation de vos robinets. Vous économiserez de l’eau et l’énergie qui permet de la chauffer.
  • Pour les sanitaires, installez une chasse d’eau double poussoir, qui permettra de fortement réduire votre consommation (3 à 6 litres pour 8 à 9 litres pour une chasse d’eau ordinaire)
  • Dans les toilettes, mettez de petites affiches pour inciter vos clients à être écoresponsables en insistant sur le fait que vous l’êtes aussi.
  • Dans la cuisine :
    • Décongelez les aliments à la température de l’air en les sortant suffisamment à l’avance plus qu’en les passant à l’eau. A la clé, moins de gaspillage et un meilleur respect des normes d’hygiène.
    • Nettoyez vos légumes et ustensiles dans un bac à eau plutôt que sous l’eau courante. Vous pouvez ensuite utiliser cette eau ainsi que celle restant dans les verres et carafes pour arroser les plantes ou les espaces verts.
    • Veillez à faire tourner le lave-verre et le lave-vaisselle lorsque les paniers sont pleins et pas avant.
    • Pour la plonge, utilisez une raclette pour vider les assiettes plutôt que de les passer sous l’eau courante puis faites tremper la vaisselle pour diminuer l’utilisation de la douchette.

Communiquez auprès de vos clients

Les clients sont de plus en plus vigilants sur la provenance des produits qu’ils ont dans leur assiette, mais également sur l’engagement écologique des restaurateurs.

Chaque action que vous mettez en place dans votre restaurant pour éviter le gaspillage est un atout pour fidéliser votre clientèle.

Donc, donnez de la visibilité à votre engagement anti-gaspi : affichette, tableau noir, mention sur la carte ou label anti gaspillage, les solutions sont nombreuses.

En France, le prix de l’eau varie suivant les lieux, en fonction des investissements et coûts nécessaires pour l’exploitation et la distribution de l’eau, mais aussi pour l’évacuation et le retraitement des eaux usées. Ce traitement est nécessaire pour obtenir une eau potable, à partir d’eaux de qualité souvent médiocre. En France, l’eau potable est facturée 3,52 euros le mètre cube, contre 4,05 euros pour la moyenne européenne.

Le prix de l’eau se décompose comme suit :

  • 39 % pour la production et la distribution ;
  • 39 % pour l’évacuation et la dépollutiondes eaux usées ;
  • 22 % de taxes et redevances.

Pour en savoir plus : https://cieau-tout-savoir-sur-l-eau.com/

PrécédentSuivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend