Réduire le bruit dans votre restaurant : 5 idées faciles à mettre en œuvre

A l’heure de pointe, quand les conversations vont bon train, le bruit dans votre restaurant peut atteindre un niveau sonore pénible pour vos clients, comme pour votre équipe. Voici, pour le réduire, 5 idées à portée de bourse.

Dès lors que votre restaurant est bien rempli, les convives, pour se faire entendre, élèvent la voix et la cacophonie augmente, au point que vous craignez parfois que ce désagrément nuise à l’image de votre établissement et à la fidélité de votre clientèle. Ce brouhaha est tout à fait normal (Voir encadré) et il n’est pas forcément nécessaire d’engager des experts en acoustique et des travaux coûteux pour le réduire efficacement.

Peintures et rideaux anti-bruit contre les nuisances extérieures

Pour protéger votre salle des bruits extérieurs, venant de la rue ou de la cuisine adjacente par exemple, il existe des sous-couches et peintures anti-bruits faciles à appliquer, qui assurent une bonne isolation phonique. Vendues dans tous les magasins de bricolage, elles permettent de couvrir, en 2 couches, 10 m² de surface murale pour une petite centaine d’euros. Il existe également des rideaux anti-bruits pour protéger la porte d’entrée, par exemple, ou à utiliser en décoration sur certains murs, qui assurent la même fonction.

Paravents tendance pour cloisonner l’espace

Plus le volume de votre salle est important, plus la durée de réverbération du bruit est élevée. Cloisonner l’espace est donc un bon moyen de réduire le bruit. Pour cela, on oublie les tristes cloisons amovibles en panneaux pleins, destinées aux espaces de bureau en open-space et on va chiner dans les brocantes ou dans les boutiques de décoration à la recherche de paravents tendance, pratiques à déplacer et à ranger si besoin.  Le site du paravent.com est une bonne source d’inspiration.

Tapis ou revêtements vinyles pour les sols

Plus les sols sont durs (carrelage, béton) ou recouverts de matériaux qui résonnent (bois), plus le bruit est renvoyé en écho. Si la moquette est peu recommandée question hygiène, rien n’empêche de disséminer, sur les sols durs, de petits tapis faciles d’entretien, au niveau des zones de passage. Autre solution : opter pour un revêtement de sol en PVC ou vinyle, qui, plus mou, va absorber les sons. Les grandes surfaces de bricolage en proposent, à des coûts très abordables, avec des finis sympas imitant le parquet ou des carreaux de ciment anciens

Les sculptures anti-bruits pour murs et plafonds

Certes, il existe des panneaux techniques absorbant pour doubler les murs et les plafonds mais ils sont souvent d’une laideur à faire fuir le client. A prix équivalent, il est préférable d’opter pour des solutions « déco » comme les luminaires et les sculptures acoustiques de l’ensemblier français T.D.Acoustique, qui a le mérite de fabriquer en France. Manque de moyens ? On s’inspire chez T.D.A et on chine des objets de forme et dans des matériaux identiques, qui feront tout aussi bien leur travail d’« éponges » à bruits.

Perco silencieux, nappes et patins pour baisser les décibels

Dans votre restaurant, les conversations ne sont pas seules responsables des décibels. Les objets sont aussi de la partie : Assiettes qui tintent sur les tables ? On équipe ces dernières de belles nappes épaisses pour adoucir la réverbération du son. Désagréable crissement des chaises déplacées ? On chausse leurs pieds de patins. Percolateur ou autre appareil bruyant en salle ? On le remplace par un équivalent avec de meilleures performances côté décibels.

Cerise sur le gâteau de nos 5 solutions : toutes apportent en sus à votre établissement une jolie touche de personnalisation !

D’où vient le brouhaha dans votre restaurant ?

Faites le test : écoutez un groupe parler en extérieur, puis un groupe parler à l’intérieur d’une pièce. Dans le second cas, le bruit des conversations se transforme en brouhaha. Il s’agit d’un problème d’acoustique lié au fait que les sons émis par les personnes ou les objets sont réverbérés par les parois : murs, sols et plafonds. Du fait de cet écho, tous les sons sont prolongés même après l’interruption de la source sonore, créant une cacophonie. Les hôtels, les cantines, les salles de spectacles sont soumis à une réglementation relative à la durée de cette réverbération du bruit. Bonne nouvelle : les restaurants ne sont pas concernés.

Pour en savoir plus sur le bruit et ses composantes

PrécédentSuivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend