/* */

Comment communiquer pendant la crise et préparer la réouverture ?

Cet article est proposé en partenariat avec la Frégate, l’incubateur business et culinaire.

Le COVID-19 a eu un impact très important sur toute la profession de la restauration. L’annonce soudaine du Président de la République demandant aux membres de la profession de fermer les établissement le 16 mars au soir a eu de multiples implications notamment sur la communication auprès de vos clients. Nous avons donc tenté de décrypter avec une experte du secteur, Louiza Hacene (Malou Food Marketing), quelles pratiques vous devez mettre en place pour optimiser votre communication pendant la crise et profiter de cette accalmie pour préparer la reprise. 

La priorité : clarifier votre activité pendant la fermeture

Si vous avez décidé de fermer votre établissement pendant le confinement, pensez à adapter vos horaires sur votre fiche Google My Business dans la section “horaires exceptionnelles” pour ne pas pénaliser votre référencement historique et indiquer aux internautes que vous êtes fermés.

De même, sur vos réseaux sociaux, pensez à indiquer dans la biographie des plateformes que vous êtes actuellement fermés jusqu’à une date X. 

N’hésitez pas également à poster sur vos réseaux sociaux (Instagram, Facebook) pour expliquer pourquoi vous avez décidé de fermer, comment vous vivez cette période. Il s’agit d’une période où la solidarité est le maître mot, alors n’hésitez pas à partager votre état d’esprit avec votre communauté.

Si vous avez décidé de poursuivre votre activité en livraison, annoncez-le ! 

  • Sur vos réseaux sociaux : Annoncez que vous faites de la livraison dans tous les formats disponibles (post et stories pour Instagram, posts pour Facebook, post sur Google My Business). Mettez également à jour vos descriptions sur les différents réseaux, notamment sur Instagram avec le lien du site via lequel vos clients peuvent se faire livrer. Pour élargir votre impact, vous pouvez également recourir au sponsoring de posts ou de stories sur Instagram en ciblant votre portée sur un périmètre géographique qui correspond à votre zone de desserte. Cela vous permettra de toucher plus de clients potentiels et donc de booster votre chiffre d’affaires potentiel en livraison.
  • Sur votre page Google My Business : Modifiez votre page Google My Business en créant un attribut “Livraison et à emporter”. N’hésitez pas également à utiliser les post Google My Business pour annoncer que vous proposer la livraison pendant le confinement en veillant à utiliser les hashtags appropriés dans vos posts (par exemple : #livraison #nomdevotreville etc.)

Au niveau du contenu, nous vous recommandons deux bonnes pratiques : 

  • Veiller à la santé de vos salariés en respectant les consignes de sécurité et d’hygiène et communiquez dessus afin d‘éviter le bad buzz. En cette période de panique, beaucoup de restaurants qui continuaient à livrer ont déjà été attaqués sur les réseaux sociaux pour leur manque de respect des règles d’’hygiènes. 
  • Faire preuve de solidarité ! De nombreux corps de métiers sont contraints de se rendre sur leur lieu de travail, faites preuve de solidarité en leur offrant des repas et relayez cette action. 

Profitez du confinement pour optimiser vos canaux de communication 

Le référencement de votre établissement sur les moteurs de recherche prend du temps, un temps que vous n’avez pas tellement habituellement. Profitez donc de ce temps mort imposé par le confinement pour travailler dessus. 

  • Identifiez tous les mots clés pertinents pour votre référencement en n’hésitant pas à les challenger. Par exemple, si vous avez pour habitude d’appeler votre établissement une trattoria, peut être que ce mot clé n’est pas autant tapé que pizzeria ou encore restaurant italien.
  • Créez des posts réguliers (au moins une fois par semaine) sur la plateforme Google My Business pour améliorer votre référencement sur Google.
  • Référencez votre établissement sur des annuaires qui ont  un fort impact sur le référencement. On en distingue 3 types : 
    • Annuaires de notations et de réservations (Tripadvisor, LaFourchette) : mettez à jour vos descriptions sur ces plateformes et répondez aux commentaires laissés si vous n’aviez pas eu le temps avant la période de confinement. Il est possible de traduire cette description dans plusieurs langues si vous avez des clients de différentes nationalités.
    • Annuaires peu consultés mais qui peuvent avoir un fort impact sur votre référencement (Les Pages Jaunes par exemple) : Y intégrer des photos, poster du contenu à jour, apporter réponses aux commentaires postés envoient des signaux positifs à Google qui vont vous aider à remonter en haut des résultats de recherche de Google.
    • Annuaires que vos clients touristes consultent : ces annuaires peuvent être très importants si vous êtes dans une zone fortement fréquentés par des touristes. En effet, selon leur nationalité, vos clients touristes ne vont pas chercher des restaurants sur les mêmes plateformes. Identifiez les types de touristes qui se rendent dans votre établissement et les annuaires leader dans leur pays pour vous y inscrire et en comprendre le fonctionnement.

Renforcez votre communication avec votre communauté et la presse

Profitez de cette période de confinement pour construire et/ou renforcer votre lien avec votre communauté. La période de confinement créé un véritable boom de visite et d’attention sur les réseaux sociaux, alors profitez-en ! En fonction de votre positionnement et de votre aisance sur les réseaux sociaux, vous pouvez y partager votre quotidien de confiné, des recettes qui seront mises en place au sein de votre établissement dès la réouverture, vous pouvez également poser des questions à vos abonnées (par exemple : “quel est le premier plat que vous commandez quand vous retournerez au restaurant ?”), lancez des jeux concours.

Pendant cette période de confinement, n’hésitez pas également à solliciter la presse – plusieurs cas de figure sont possible : 

  • Si vous continuer votre activité en livraison, contactez des journalistes pour leur présenter votre concept dans l’optique de figurer dans un classement ou article mettant en avant les concepts à tester en livraison pendant la période de confinement. L’Express a par exemple sorti un article sur les restaurants qui livrent en France pendant le confinement il y a quelques jours. Si vous n’avez pas de liste de journalistes ou d’agence de presse, vous pouvez tenter d’identifier les bons journalistes en consultant tous les articles parus sur les adresses à tester en livraison ou à emporter puis de repérer le nom du journaliste qui a écrit l’article en question. Vous pourrez ensuite le contacter via le réseau social Linkedin par exemple.
  • Si vous fait une campagne presse avant le confinement, relancez finement les journalistes en leur demandant ce qu’ils ont pensé de l’expérience au sein de votre restaurant et s’ils comptent publier un article pendant le confinement. N’hésitez pas à préciser qu’étant la difficulté du contexte actuel, un tel article vous donnerait un bon coup de pouce à la reprise.
  • Vous pouvez également initier dès aujourd’hui des collaborations avec des influenceurs, en réalisant par exemple des recettes en live avec eux sur Instagram ou encore en leur proposant de leur envoyer gratuitement un repas si vous faites actuellement de la livraison (attention à sélectionner des influenceurs qui se trouve dans le même périmètre que votre restaurant). 

Si la période est difficile, il est néanmoins très important de profiter de ce temps morts pour solidifier votre communication. Votre quotidien opérationnel ne vous permet souvent pas de prendre ce temps, alors saisissez l’occasion et prenez cette période de confinement comme une opportunité de booster votre visibilité.

Précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend